Développer l’employabilité. Il est temps de sortir du non-dit, via actionco.fr

Pour le président de Ricoh France, développer l’employabilité pour les commerciaux est plus qu’une nécessité… Au risque que le commercial, une fois formé, parte à la concurrence? Pour Élie Choukroun, il ne s’agit pas d’exposer le problème en ces termes…

Le développement de l’employabilité est encore un sujet délicat dans nombre d’entreprises, particulièrement pour les commerciaux. Chacun mesure en effet l’investissement dans la durée nécessaire pour faire monter un commercial en compétence. Au coeur du problème, il y a d’abord un non-dit, celui du risque toujours existant d’investir à fonds perdu dans la formation d’un collaborateur qui ira peut-être dès demain à la concurrence. Parce que le monde est ainsi fait, la seule manière d’aborder de façon sereine le sujet est d’accepter enfin d’en poser tous les termes sur la table.

Dans l’esprit du collaborateur comme dans celui du chef d’entreprise, la notion d’employabilité est souvent réduite à la valeur dont pourra se prévaloir le salarié sur le marché global du travail, c’est-à-dire une fois franchies les portes de l’entreprise. Posé en ces termes, le débat est nécessairement biaisé. Mais, lorsqu’elle est connectée à des valeurs fortes d’entreprise reposant sur la place prépondérante de l’humain, la définition de l’employabilité est tout autre. Tourné vers l’interne sans éluder une séparation toujours possible, le développement de l’employabilité est ce qui permet à l’organisation d’être sans cesse apprenante, agile et transverse. Elle lui donne les moyens d’exploiter et de faire évoluer les compétences de ses collaborateurs, de mobiliser face à ses défis, de sortir de sa propre zone de confort et d’encourager chaque collaborateur à faire de même. L’entreprise apprenante est nécessairement constituée de collaborateurs  » apprenants « , selon un engagement réciproque à grandir ensemble. Relevons au passage que l’entreprise remplit, ce faisant, une mission sociétale qui la dépasse elle-même.

Une spirale vertueuse

À quelque échéance que l’on se place, faire monter les individus en compétence n’est jamais perdu. L’entreprise en bénéficie dans son ensemble. Cela produit une spirale vertueuse et un effet bénéfique global qui engendre à son tour des bénéfices concrets pour les entreprises en termes de retombées économiques, de recrutements facilités, d’un contexte de marché plus favorable…

Pour réussir, une telle stratégie doit être absolument sincère et transparente. Sincère, parce qu’elle ne fonctionne que si l’on s’intéresse vraiment et sans arrière-pensée au devenir de chacun dans l’entreprise, et que l’on peut compter en retour sur une expression franche et directe des attentes et des projets. L’entreprise apprenante est celle où chaque salarié peut développer sa propre employabilité en suivant un parcours personnalisé. Transparente, parce que le développement de l’employabilité ne se résume pas à une offre de formation. Il s’agit d’abord d’engager chacun, à travers un marketing RH de l’employabilité nécessairement personnalisé, lui aussi.

Favoriser les promotions internes

Le développement de l’employabilité repose aussi sur la capacité à concrétiser les parcours, en rendant possible une mobilité interne transverse, qui ne se limite pas à une branche d’activité ou à un métier. Développer l’employabilité, c’est par exemple permettre à un commercial de devenir p-dg ou DRH, ou encore d’établir des passerelles vers le marketing.

Si l’employabilité doit aujourd’hui être partie intégrante de la stratégie RH des entreprises, c’est parce qu’elle est un outil de fidélisation des collaborateurs, mais aussi un facteur d’agilité face aux transformations qui s’annoncent. Avec la montée en puissance de l’automatisation et de l’intelligence artificielle, elle permettra de développer ces savoir-être et cette autonomie de décision et d’action qui permettront aux entreprises de continuer à faire la différence, en capitalisant sur ce qui les rend réellement uniques, les femmes et les hommes qui les composent.

 

En savoir plus sur http://www.actionco.fr/Thematique/rh-1217/Breves/Developper-employabilite-est-temps-sortir-non-dit-331356.htm#CAoZjGdhbyeyvuB9.97

Carine Travers