L’évolution de la fonction RH en 2019

Historiquement la fonction RH avait pour but de gérer l’ensemble du personnel d’une entreprise. Ces dernières années, cette fonction s’est élargie. Dorénavant, elle gère la formation, la qualité de vie au travail, la gestion des compétences mais aussi la marque employeur, etc… Avec l’avènement des outils digitaux, les Ressources Humaines se sont vues transformées. En 2019, qu’en est-il de ces changements ? Sur quelles problématiques vont se pencher les RH ? Les équipes EHC ont quelques pistes.

 

1/ ACCÉLÉRER LA DIGITALISATION :

Selon une étude menée par le cabinet Makeness, spécialiste de l’analyse de marchés et de la stratégie en transformation digitale, 70% des RH pensent que l’automatisation des processus est un enjeu majeur d’ici 2020. Depuis quelques années, on a vu apparaître la dématérialisation des bulletins de paie, les signatures électroniques mais aussi les workflows de gestion ou les coffres-forts électroniques. Ce changement risque de s’accélérer avec l’utilisation de nouveaux outils tels que la réalité virtuelle pour mettre en situation les candidats lors des entretiens d’embauche ; ou encore l’intelligence artificielle et les chatbots qui répondront aux questions les plus fréquemment posées par les collaborateurs (congés payés, décryptage de la fiche de paie, mutuelle, etc.)

 

2/ AMÉLIORER LA GESTION DES DATAS :

Avec la digitalisation, de nombreuses données sont récupérées par les services RH ; notamment les données personnelles des salariés. Avec la mise en place de la RGPD en Mai 2018, la sécurisation des données sera une priorité pour 2019 (on se souvient d’ailleurs, tout dernièrement, de l’affaire British Airways, victime d’un vol massif de données). Outre, la sécurité de ces données, leur analyse sera précieuse pour mieux répondre aux enjeux humains. En effet, l’entreprise a besoin de détecter des signaux sur l’engagement ou l’humeur de ses salariés. Ainsi, pourquoi ne pas utiliser ces datas internes ?

 

3/ DÉVELOPPER LE PEOPLE MANAGEMENT :

Cette technique regroupe toutes les compétences de la fonction RH pour maximiser la satisfaction des salariés et optimiser l’expérience des collaborateurs. Au départ, l’objectif est d’attirer les talents en leur donnant une perspective d’évolution et de développement personnel au sein de l’entreprise. Ensuite, l’enjeu est d’enrayer le turn over et fidéliser les collaborateurs par des parcours de formation internes. Pour réussir ce pari, les structures devront s’inspirer des stratégies clients pour les appliquer à la fidélisation de leurs collaborateurs et développer des outils collaboratifs pour améliorer leur engagement.

 

4/ ADAPTER LA GESTION DES TALENTS :

Avec l’arrivée de la génération Z sur le marché du travail, la fonction RH va gérer jusqu’à 5 générations au sein de l’entreprise. D’un côté, elle devra accompagner les baby-boomers dans leur départ à la retraite ; de l’autre, elle recrutera de nouveaux talents, dans un marché très concurrentiel (quel que soit le secteur d’activité). Les entreprises devront ainsi proposer des modes de travail alternatifs, des solides plans de formation pour développer l’employabilité des collaborateurs. Bref, séduire les plus jeunes sans désengager les plus âgés.

 

La fonction RH va devoir répondre à beaucoup de problématiques d’entreprise, tout en poursuivant sa propre transformation. Autant dire qu’elle ne va pas chômer ! En 2019, le DRH ou RRH vont réinventer leur rôle au sein de l’entreprise, en étant un véritable partenaire du management. La profession RH que l’on connaît aujourd’hui va disparaître, pour laisser place au métier de Business Partner.

Camille THOREAU