Onboarding, recrutement et fidélisation

Onboarding et Best Practices pour recruter et fidéliser, par Lauriane Pailliez, Focus RH, 22/01/18

A l’heure où les géants du web se livrent une bataille sans merci pour recruter les meilleurs profils, pourquoi ne pas commencer par le commencement : l’intégration.

Du plus beau « campus », aux parties de ping-pong à toute heure en passant par les cantines bio gratuites : les GAFA et startups prônent la qualité de vie au travail… Et si on prenait les choses dans l’ordre pour réfléchir à l’intérêt d’une bonne intégration ?

Le nouvel embauché est bien trop souvent « jeté dans le bain » . Après avoir mis tous les efforts sur un processus de recrutement efficace, il est indispensable d’accueillir ces nouvelles forces vives et de préparer les équipes à le faire !

Séduire durablement

Beaucoup de responsables du recrutement le savent, il y a des activités qui attirent plus les jeunes professionnels, et d’autres moins. Ils savent aussi que certains postes sont très demandés et on assiste alors à une course au mieux disant pour séduire les candidats. Recruter dans le monde des nouvelles technologies des développeurs Java, par exemple, ou encore des « data scientists », peut relever du parcours du combattant. Alors, comment séduire durablement ? Il semblerait que la réponse dépasse le recrutement… et se trouve aussi dans la promesse d’un bon parcours d’intégration : un élément rassurant, voire attractif.

Démarrer l’intégration avant… qu’elle ne démarre 

Quel que soit le parcours, aussi sympathique que professionnel, détaillé au candidat pendant les entretiens, il faut avoir à l’esprit que son intégration débute avant même son arrivée…

Une lettre d’embauche signée, c’est déjà avoir un pied dans l’entreprise. Pourtant le nouveau collaborateur n’arrivera souvent que 3 mois plus tard. C’est dès cet instant qu’il est intéressant pour lui de recevoir des informations précises sur la vie de la société et surtout sur l’organisation de sa (future) nouvelle équipe.

S’il n’y a pas de règles pour mieux recruter, fidéliser et s’assurer que chaque nouvel arrivant s’épanouira dans son poste et au sein de l’entreprise, porter une attention particulière au parcours d’intégration et en dévoiler le programme dès le processus de recrutement permet aux candidats, comme aux nouveaux venus, de se sentir réellement accueillis.

L’intégration c’est le début de la nouvelle histoire professionnelle qui se construit dans la carrière de chacun… Alors avis aux recruteurs : recruter c’est bien… onboarder c’est mieux !

Toute une équipe au rendez-vous !

A l’arrivée, la nouvelle recrue a besoin d’être encadrée et accompagnée. Pour cela, rien de tel que l’équipe gagnante : RH, mentor et manager. De manière incontournable, une présentation générale de l’entreprise et son organisation lui sera faite, ainsi qu’un temps consacré aux questions administratives avec les ressources humaines : mes congés, ma mutuelle, mes frais, pour une entrée en matière « pratico-pratique ».

Le manager assure ensuite une intégration opérationnelle liée au poste. Le mentor, lui, est présent pour un partage d’informations sur la culture d’entreprise, les pratiques courantes (quel est le meilleur food truck de la zone, les meilleurs endroits pour courir durant la pause déjeuner, comment rejoindre l’équipe de foot…) et les habitudes de ses futurs collègues. Tous les supports écrits ne remplaceront jamais les échanges et le partage !

Parcours en plusieurs étapes

L’intégration ne se résume pas au jour ou à la semaine de l’arrivée. On ne gagne pas un match avec un seul entraînement : pour l’intégration, c’est pareil. Plusieurs étapes viennent ponctuer le parcours du nouvel embauché. RH et manager se relaient pendant les 6 premiers mois pour assurer une prise de poste en douceur et efficace. Il s’agit de créer les conditions d’une réussite professionnelle commune, que ce soit pour fixer les objectifs, s’assurer des moyens de son intégration ou encore identifier d’éventuelles discordances par rapport au poste, etc.

La formation, toujours la formation

Maîtriser les différents langages de programmation ou savoir gérer un projet, c’est bien… Mettre du sens à ce que l’on fait, c’est mieux ! Il est alors nécessaire d’expliquer les métiers, donner une vision fonctionnelleet/ou business, comprendre les enjeux pour animer chacun de passion et d’enthousiasme. Pour cela, un parcours de formation au métier de l’entreprise est le bienvenu, et ce dès le mois d’arrivée. Quel que soit le poste, le niveau hiérarchique, la formation initiale : dans mon entreprise, par exemple, un tronc commun de formation à la monétique et à la sécurité est dispensé pour partir sur de bonnes bases.

Welcome day

Pour renforcer l’esprit d’équipe et démontrer aux nouveaux (tous services confondus) que tous les efforts sont déployés pour les intégrer du mieux possible, une journée d’accueil est organisée pour chaque nouvelle promo.  De la présentation institutionnelle, aux jeux de team building, en passant par les succès de l’entreprise, ainsi que toutes les nouveautés produits et commerciales, c’est idéal pour renforcer l’adhésion aux valeurs de la société.

A propos de l’auteur

Lauriane Pailliez est Responsable Parcours Professionnels chez Monext, spécialiste des transactions électroniques de paiement.

En savoir plus sur http://www.focusrh.com/tribunes/onboarding-et-best-practices-pour-recruter-et-fideliser-par-lauriane-pailliez-30582.html

Carine Travers