Communication en quête d’influence : les outils et les acteurs

Quelques chiffres pour commencer

  • 1/3 des jeunes font des achats à partir d’informations lues sur un blog
  • 1h30, c’est le temps moyen passé par jour sur les réseaux sociaux
  • +325% c’est la progression de la recherche « influenceur marketing » sur Google sur 1 an

Source : https://www.forbes.fr/lifestyle/boom-du-marketing-dinfluence/

 

Du buzz à l’influence

Si créer le buzz a été par le passé le but ultime, les services Communication en reviennent petit à petit, et préfèrent une communication dont le contenu et la diffusion sont plus contrôlés : une communication d’influence !

 

Zoom sur les outils d’influence

Avant de parler des outils, une brève introduction sur les objectifs !

Une stratégie d’influence tend à installer un lien bienveillant et de confiance avec le consommateur.

Pour cela, la communication doit suivre plusieurs étapes :

  1. Étudier ses prospects et clients
  2. Choisir les influenceurs adéquats
  3. Décliner sa stratégie sur les différents canaux de communication (web & réseaux sociaux)

 

Les outils des influenceurs sont principalement les blogs et les réseaux sociaux.

Parmi les réseaux sociaux, Instagram est cité comme le réseau d’influence N°1, suivi de près par Facebook.

 

Néanmoins, les choses évoluent rapidement et LinkedIn est un réseau à suivre de près, du fait de la montée en puissance de l’employee advocacy. Les employés ambassadeurs seront-ils les nouveaux influenceurs ?

Nous préparons quant à nous nos équipes, et certains de nos collaborateurs ont été formés sur le sujet et sont devenus des collabor’acteurs du Groupe !

 

Zoom sur les acteurs

L’influenceur est roi dans le royaume de l’influence. Il en existe une multitude et la réussite d’une stratégie d’influence repose évidemment en grande partie sur lui.

 

Face au développement de cette stratégie de communication, de nombreux amateurs / blogueurs sont devenus (et/ou se sont improvisés ?) influenceurs.

Face à une absence de norme pour réguler ce segment de communication, il est difficile de les en dissuader. Mais gare à la déprofessionnalisation du métier ! On parle aujourd’hui facilement d’influenceurs parasites, attirés par l’appât de la rémunération et qui n’ont pour eux ni l’influence, ni l’expérience, ni le sens éthique !

 

Avant d’avoir recours à un influenceur, il est donc préférable de s’assurer de l’authenticité de l’influenceur, de son adéquation avec les objectifs de la marque et de l’engagement de sa cible vis-à-vis du contenu partagé !

 

Et du côté des perspectives

Les marketeurs et communicants regardent –  eux aussi – de près les évolutions de l’Intelligence Artificielle. Et le couple « IA / influence » devrait être le couple star des années à venir. A elles deux elles parviendront à « viser juste » dans le ciblage et le message ! On a hâte !

Carine Travers