Les « fast & curious » ou l’entertainment par la vidéo

A l’ère du digital et du partage, l’information est très souvent délaissée au profit du divertissement. La concurrence est toujours plus rude quant à la manière de transmettre l’information. Les entreprises, qui ont cerné le problème, rivalisent de solutions pour toujours satisfaire leur audience. Le but étant de créer  et garder un fort engouement autour de leur message. Zoom sur la méthode « fast & curious ».

 

Un « fast & curious », c’est quoi ?

Il s’agit en fait d’une vidéo très courte, réalisée comme une interview mais qui ne dépasse pas 1 minute, ce qui donne du rythme et permet de garder l’intérêt des internautes qui ont tendance à zapper. Le principe est simple : 20 questions écrites déroulées sur une musique rythmée et sans paroles, et 20 réponses en un mot !

Au début, ce concept était surtout utilisé pour promouvoir un film en présentant son acteur phare. Puis avec la frénésie actuelle autour de la vidéo, les entreprises pionnières ont immédiatement compris l’intérêt d’utiliser ce support pour présenter un nouveau collaborateur par exemple.

La preuve en vidéo ici :

 

Un public qui n’est plus exclusivement composé d’adolescents.

Ce style de vidéo laisse penser qu’il cible particulièrement les jeunes… Et pourtant ! Le mélange entre information et divertissement tend de plus en plus à se démocratiser et atteindre par exemple les cadres, qui n’ont pas forcément le temps de se pencher sur des informations à rallonge.

Plus largement, il est important de souligner que les vidéos de ce genre, courtes et rythmées, sont fortement plébiscitées et donc partagées en masse, ce qui leur donne encore plus de visibilité sur le long terme.

Le « fast & curious » fait partie de ce type de contenu appelé « Snack-content » : un contenu aussi informatif qu’un article de 5000 mots et aussi attirant qu’un paquet de bonbons. En gros, un contenu court qui va à l’essentiel, qui se consomme avec rapidité et dont tout le monde raffole. C’est d’ailleurs sur les réseaux sociaux que ce contenu a le plus de chance d’être vu et partagé et de créer un buzz positif.

Gif, loop, hyperlapse, stop-motion, cinemagraph, sont donc les nouveaux outils vidéos des réseaux sociaux à utiliser sans attendre !

 

En conclusion

Le format snack-content peut être une très bonne alternative pour les professionnels qui souhaitent donner des informations simples à un publique pressé. Cependant il faudra toujours penser aux  règles ci-dessus pour que la vidéo ait un réel impact !

Carine Travers