Quels usages de la data dans le Retail ?

L’étude Diametrix de janvier 2018 analyse les usages de grands acteurs de la distribution alimentaire et spécialisée, nous démontrant ainsi combien la Data est essentielle dans la relation client. En effet, face au e-commerce, le commerce physique doit se réinventer.

 

L’enjeu : mieux connaître ses cibles pour leur offrir une expérience 100% personnalisée.

 

Sur 22 usages étudiés dans 6 thématiques (l’offre ; le prix ; les réseaux de point de vente ; le parcours & l’expérience client ; le CRM et la Supply Chain), il ressort que :

  • Les enjeux de la data sont très importants sur tous les thèmes pré-cités.(Enjeux de la data sur votre entreprise: note de 3,94/5)
  • Les acteurs perçoivent une réelle complexité dans la mise en œuvre des solutions.(Complexité de mise en œuvre: note de 3,42/5)
  • Les acteurs de la distribution se jugent encore peu mûrs sur la data.(Maturité de votre entreprise en termes de data : note de 2,21/5)

Le résumé de l’étude en infographie.

Source : http://s1.edi-static.fr/Img/INFOGRAPHIE/2018/3/329295/usage-data-retailers-F.jpg

 

Les solutions

Si la data dans le retail est fortement plébiscitée, de plus en plus de solutions existent pour aider les acteurs de la grande distribution à récolter ces données.

Zoom sur certaines d’entre elles :

 

Faîtes vos jeux !
Loteries, jeux-concours, jeux sur tablettes ou smartphones (voir encadré) … les enseignesremettent l’animation commerciale au cœur de ses opérations promotionnelles pour générer du trafic en point de vente, récupérer des données clients et/ouinfluencer son comportement tout au long de son parcours d’achat… Tout en collectant des datas sans bousculer le consommateur. Objectif final :vendre des produits et services ciblés.

 

Des actions au diapason > ou comment associer les vendeurs et les conseillers en magasin à la collecte de données.

On profite d’Internet pour poursuivre l’expérience client etlui faciliter l’acte d’achat !Un conseiller peut ainsi demander au consommateur son email (sans être intrusif puisque c’est dans l’intérêt du consommateur !) pour retrouver une simulation ou une commande effectuée en ligne avant sa venue en magasin. Il en profitera alorspour lui demander d’autres données (adresse, téléphone, etc.) et ainsi alimenter ou mettre à jour ses données clients.

 

La géolocalisation.

Pour collecter la data, il existe plusieurs solutions comme le wifi tracking dans les points de vente pour analyser le comportement d’achat des clients : temps de présence, parcours, temps passé dans chaque rayon, on peut miser sur les données captées et émises via le signal wifi des smartphones. En respectant bien sûr le Règlement général de protection des données de 2018.

 

Le Beacon, autre technologie :ces petites balises permettent aux grandes surfaces de tracker le consommateur dans les rayons pour lui envoyer une promotion sur la gamme de produit qu’il est en train de regarder, accéder aux bonnes affaires du moment, aux e-services disponibles (contenu enrichi instantané -vidéo, avis consommateurs, SMS pour l’informer qu’il peut passer en caisse, coupons de réduction personnalisés…)

 

La réconciliation du on et du off-line. La start’up lilloise Mazeberry mesure les performances des produits on et off line, le comportementd’achats étant vraiment différents.Ses solutions de data vidéo permettent par exemple d’identifier les zones chaudes et froides d’un point de vente et de recommander d’installer une référence en tête de gondole dans le magasin… en la mettant en retrait sur le site e-commerce.

 

L’élaboration d’une stratégie data-driven. Basée sur l’analyse des données et la prédiction, la stratégie data-driven permet deproposer le bon message à la bonne audience au bon moment.Comment ? En décelant en temps réel les variations récurrentes et les changements majeurs (applications, réseaux sociaux, opérations de la concurrence, émergence de nouveaux usages, etc.).

 

En agissant sur des domaines très différents selon la nature des données collectées, la data a un impact sur l’ensemble des métiers du retail, des équipes marketing à la vente en passant par les DSI, le merchandising, le service innovation et les responsables de magasin, qui peuvent même comparer leurs performances à celles d’autres points de vente.

 


Edelvi joue la technologie !

Pour aider les industriels à mieux connaitre leurs consommateurs, Edelvi propose des animations clé-en mains avec des animateurs équipés de tablettes. En quelques jours, Edelvi fourni aux animateurs terrain des tablettes équipées d’une palanquée d’applications aux couleurs de la marque (jeux, questionnaires QCM, grattage…). Des applis sur-mesure qui ont de l’envergure !

Objectif : récupérer des données clients et leur proposer une offre produit adaptée.




    
            
    

Carine Travers