Category Archives: Non class

Blog | Article
Retourner à la liste des articles

IA : de quoi parlons-nous ?

HAL* & Deep Blue**, ça vous dit quelque chose ?

Voici 2 robots qui, dans la fiction et la réalité, ont montré les limites de l’exclusivité de l’intelligence humaine !

* HAL accompagne la mission spatiale dans le film « 2001 : l’odyssée de l’espace » de Stanley Kubrick en 1968.

** Deep Blue a battu Garry Kasparov en 19 coups lors d’une partie d’échecs disputée, en 1997.  

 

En mode « IA pour les nuls »

Derrière ces robots, l’Intelligence Artificielle est en réalité un ensemble de technologies (machine learning, deep learning, data mining, informatique cognitive) basées sur les données, les fameuses « big datas » dont l’objectif est de seconder l’homme pour des actions répétitives, et plus si affinités…

 

IA et emploi : comment voir le verre à moitié plein ?

 

La minute chiffres

  • D’ici à 2055, l’automatisation pourrait avoir des conséquences sur 60% des emplois dans le monde.
  • 72% des emplois dans l’hôtellerie et la gastronomie pourront être automatisés.

 

Le choix de la complémentarité

Parmi les atouts de l’Intelligence Artificielle, on mettra en exergue : la rapidité d’exécution, l’exhaustivité, l’anticipation, …

Autant de « qualité » qui permettent à l’homme de gagner en temps et en efficacité pour se consacrer à des activités plus cérébrales, voire plus humaines.

 

A l’heure de l’agilité

Tout le temps dégagé permet d’envisager d’autres horizons. Concrètement cela peut se matérialiser par des formations (c’est d’ailleurs une obligation pour l’employeur) voire des reconversions.

En s’intégrant graduellement aux processus de transformation numérique des entreprises, l’Intelligence Artificielle engendre également la mutation progressive de certains métiers.

Enfin, les soft skills tendent à remplacer les hard skills, qui ont une durée de vie de plus en plus courte.

Dans ce cadre, l’agilité est définitivement devenue un enjeu pour les entreprises, comme pour les salariés !

 

Être bien accompagné

Comme le rapport Villani le souligne, le gouvernement français entend soutenir l’Intelligence Artificielle.

A ce titre, France Stratégie – ou le Commissariat Général à la Stratégie et à la Prospective (CGSP) – recommande aux entreprises de cartographier les tâches qui peuvent être impactées par l’Intelligence Artificielle pour un meilleur accompagnement.

 

✅ En bref, l’Intelligence Artificielle va clairement impacter notre manière de travailler (elle a d’ailleurs commencé) et mieux vaut-il voir le verre à moitié plein pour percevoir ses atouts et anticiper l’avenir de manière constructive.

 

IA et recrutement, quelles perspectives ?

 

IA : un sujet tendance en recrutement

En matière d’Intelligence Artificielle, un des exemples les plus probants est celui du recrutement !

Lecture de CV, sourcing, sélection, rédaction d’offres d’emploi, 1ers entretiens… les implémentations sont nombreuses !

Du côté des technologies, ces usages, de plus en plus fréquents, font notamment appel au Machine learning.

 

Le cas de l’intérim

Il existe une vraie demande du côté des entreprises et des intérimaires pour des solutions plus digitales, qui reposent sur l’IA.

Cet article détaille le propos https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-187266-opinion-changement-de-paradigme-de-linterim-en-route-pour-les-store-agency-2210143.php

 

Le +++ de la digitalisation : un gain de temps pour les consultants et une amélioration de l’expérience utilisateur (comprendre l’intérimaire).

 

Les changements sont en train d’avoir lieu dans le monde de l’intérim, et, comme pour les autres entreprises, il sera nécessaire de l’accompagner.

 

IA, agilité et accompagnement, la boucle est bouclée. On reste optimistes !

Retrouvez-nous sur les RS

Ils nous font confiance

Blog | Article
Retourner à la liste des articles

Découvrez nos talents aux 4 coins de France ! Aujourd’hui, zoom sur Anne de Bayonne !

Retrouvez-nous sur les RS

Ils nous font confiance

Blog | Article
Retourner à la liste des articles

Antoine Delporte & Armada : une rencontre et une collaboration gagnant/gagnant!

Lycéen déjà, il savait où il allait. Le tout était de savoir comment. Antoine a fait en sorte que son parcours le mène là où il avait décidé, quitte à prendre des chemins de traverse. Comme son passage chez Armada, véritable tremplin pour la force de vente.

De la suite dans les idées. Attaché à son Nord comme une huître à son rocher, Antoine fait le pari d’y rester. Etudiant, il arrondit les fins de mois avec un poste de caissier chez Lidl. La grande distri ne le laisse pas de marbre, il s’y intéresse assez pour qu’on lui propose très vite un poste de chef de caisse. Qu’il accepte. Quelques formations et avenants chef de magasin plus tard, le temps d’acquérir un peu de maturité et les rudiments en management, le voilà décidé, son avenir tient en 3 lettres, GMS.

Seul bémol : pas d’opportunité à cet instant chez Lidl. Il faut trouver une solution.

Toujours prêt à prendre la balle au bond, il scrute les petites annonces et trouve un poste de responsable de secteur liquide chez Intermarché à Lille. C’est l’occasion d’expérimenter l’autre côté du miroir. Pendant quatre ans, il découvre les arcanes du métier, navigue à l’aise au sein d’un management plutôt participatif, se forme aux produits, à l’œnologie et aux techniques d’amélioration de la rentabilité. En contact permanent avec les fournisseurs, il décide de rejoindre une marque. Pas si facile à séduire… après quelques mois de recherches assidues, Antoine se rend à l’évidence : son profil ne colle pas tout à fait. Alléluia ! Armada est là. Cette filiale du Groupe Edelvi spécialiste de l’externalisation commerciale lui ouvre les portes d’une grande marque : Heineken.
Armada lui offre le graal. En 2 temps 3 mouvements l’affaire est pliée. Antoine est embauché en CDD de 6 mois pour le poste de promoteur des ventes pour la première marque internationale de bières. Sa mission ? la lutte anti-rupture (remplissage des produits en magasin) et la mise en avant des promotions. Sa zone d’intervention ? Nord Pas de calais et Aisne. Son arme ? Armada, qui lui apprend à connaitre parfaitement ses produits (leurs caractéristiques, leur positionnement, ceux des concurrents…), la micro-économie (marges, retours sur investissement…), la réglementation, et qui lui offre l’outil adéquat pour traiter les visites en magasins : un logiciel de planning et de reporting up to date. Après une formation produits, il part sur les chapeaux de roue à la conquête des magasins. A l’aise sur le terrain, on lui laisse prendre des initiatives, il effectue la réimplantation d’un magasin Auchan face à de gros concurrents comme Abbaye Leffe et Kronenbourg. Son CDD tout juste terminé, il prend du service chez Heineken. Un CDI entre les mains. Antoine est arrivé à ses fins.

Retrouvez-nous sur les RS

Ils nous font confiance