Blog | Article
Retourner à la liste des articles

IA : de quoi parlons-nous ?

HAL* & Deep Blue**, ça vous dit quelque chose ?

Voici 2 robots qui, dans la fiction et la réalité, ont montré les limites de l’exclusivité de l’intelligence humaine !

* HAL accompagne la mission spatiale dans le film « 2001 : l’odyssée de l’espace » de Stanley Kubrick en 1968.

** Deep Blue a battu Garry Kasparov en 19 coups lors d’une partie d’échecs disputée, en 1997.  

 

En mode « IA pour les nuls »

Derrière ces robots, l’Intelligence Artificielle est en réalité un ensemble de technologies (machine learning, deep learning, data mining, informatique cognitive) basées sur les données, les fameuses « big datas » dont l’objectif est de seconder l’homme pour des actions répétitives, et plus si affinités…

 

IA et emploi : comment voir le verre à moitié plein ?

 

La minute chiffres

  • D’ici à 2055, l’automatisation pourrait avoir des conséquences sur 60% des emplois dans le monde.
  • 72% des emplois dans l’hôtellerie et la gastronomie pourront être automatisés.

 

Le choix de la complémentarité

Parmi les atouts de l’Intelligence Artificielle, on mettra en exergue : la rapidité d’exécution, l’exhaustivité, l’anticipation, …

Autant de « qualité » qui permettent à l’homme de gagner en temps et en efficacité pour se consacrer à des activités plus cérébrales, voire plus humaines.

 

A l’heure de l’agilité

Tout le temps dégagé permet d’envisager d’autres horizons. Concrètement cela peut se matérialiser par des formations (c’est d’ailleurs une obligation pour l’employeur) voire des reconversions.

En s’intégrant graduellement aux processus de transformation numérique des entreprises, l’Intelligence Artificielle engendre également la mutation progressive de certains métiers.

Enfin, les soft skills tendent à remplacer les hard skills, qui ont une durée de vie de plus en plus courte.

Dans ce cadre, l’agilité est définitivement devenue un enjeu pour les entreprises, comme pour les salariés !

 

Être bien accompagné

Comme le rapport Villani le souligne, le gouvernement français entend soutenir l’Intelligence Artificielle.

A ce titre, France Stratégie – ou le Commissariat Général à la Stratégie et à la Prospective (CGSP) – recommande aux entreprises de cartographier les tâches qui peuvent être impactées par l’Intelligence Artificielle pour un meilleur accompagnement.

 

✅ En bref, l’Intelligence Artificielle va clairement impacter notre manière de travailler (elle a d’ailleurs commencé) et mieux vaut-il voir le verre à moitié plein pour percevoir ses atouts et anticiper l’avenir de manière constructive.

 

IA et recrutement, quelles perspectives ?

 

IA : un sujet tendance en recrutement

En matière d’Intelligence Artificielle, un des exemples les plus probants est celui du recrutement !

Lecture de CV, sourcing, sélection, rédaction d’offres d’emploi, 1ers entretiens… les implémentations sont nombreuses !

Du côté des technologies, ces usages, de plus en plus fréquents, font notamment appel au Machine learning.

 

Le cas de l’intérim

Il existe une vraie demande du côté des entreprises et des intérimaires pour des solutions plus digitales, qui reposent sur l’IA.

Cet article détaille le propos https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-187266-opinion-changement-de-paradigme-de-linterim-en-route-pour-les-store-agency-2210143.php

 

Le +++ de la digitalisation : un gain de temps pour les consultants et une amélioration de l’expérience utilisateur (comprendre l’intérimaire).

 

Les changements sont en train d’avoir lieu dans le monde de l’intérim, et, comme pour les autres entreprises, il sera nécessaire de l’accompagner.

 

IA, agilité et accompagnement, la boucle est bouclée. On reste optimistes !

Retrouvez-nous sur les RS

Ils nous font confiance